Votre nom gravé dans le marbre ?

Publié le 10 Juillet 2015

Peut être avez vous remarqué cette inscription gravée à l’entrée de la galerie d’Apollon « Le musée du Louvre fondé le 16 septembre 1792 par décret de l’assemblée législative a été ouvert le 10 août 1793 en exécution d’un décret rendu par la convention nationale ».

Donateurs (3)

Elle nous rappelle que le musée est né lors de la Révolution Française. Juste avant d’entrer dans la galerie d’Apollon il y a la rotonde d’Apollon où des dizaines de noms sont gravés en lettre d’or dans le marbre des murs. Ce sont les principaux donateurs du musée. Cette longue liste commence en 1799 par le Général Bertrand, six ans après l’ouverture du musée.

Donateurs (2)

J’ai eu la curiosité de la parcourir pour y repérer des noms connus. Il y a ainsi en 1825,  François 1er roi des deux Sicile, en 1829 le gouvernement Hellénique, en 1898 les Amis du Louvre, en 1911 J. Pierpont Morgan, en 1918 Mme Emile Zola, en 1936 la Baronne Edmond de Rothschild, en 1965 M. et Mme Georges Braque. Récemment la liste a été actualisée jusqu’à l’année 2010 et l’on constate d’ailleurs qu’il n’y a plus de place pour les futurs donateurs. Que va faire le Louvre, effacer les anciens pour afficher les nouveaux ?

Donateurs (1)Au cas où vous voudriez voir votre nom gravé dans le marbre, le « Dictionnaire amoureux du Louvre » de Pierre Rosenberg nous apprend que le « ticket d’entrée » pour figurer sur cette liste prestigieuse commence à un million d’euros !
A l’entrée de l’aile Richelieu la liste des contributeurs « exceptionnels » est elle aussi gravée dans le mur (mais pas en lettres d’or). Il s’agit ici du mécénat de grandes entreprises.

Donateurs (6)Comme je suppose que vous n’avez pas un million d’euros à donner je vous rappelle que les donateurs et les mécènes ne sont pas seulement des multimillionnaires ou des grandes entreprises. Les particuliers comme vous et moi peuvent aussi contribuer dans la mesure de leurs (modestes) moyens à l’enrichissement des collections du musée, par exemple en adhérant à la société des Amis du Louvre qui regroupe plus de 70.000 adhérents.
Souvenez vous aussi qu’à la fin de l’année 2010 Le Louvre lançait appel au mécénat privé pour récolter le million d’euros manquant pour acquérir “Les trois grâces” de Lucas Cranach. Plus de 7.000 personnes avaient répondu (dont votre serviteur). En remerciement les noms des donateurs avaient été affichés (provisoirement) au 2ème étage de l’aile Richelieu.

 

Rédigé par Louvre-passion

Publié dans #Curiosités

Repost 0
Commenter cet article

FAN 10/04/2013 17:54


 Il me semble avoir entendu dire que
"LA PRINCE" avait sérieusement acheté LE LOUVRE!!! Aussi, que vont devenir les autres mécènes????? BISOUS FAN

Alain 01/04/2013 14:04


Moi aussi, sous le nom connu des « Amis du Louvre », je participe modestement à ce mécénat. Je suis également
heureux, par le don de 2010, de posséder un infime morceau des superbes « Trois Grâces » de Lucas Cranach.


Bonne journée.

Louvre-passion 01/04/2013 17:21



Donc nous sommes tous les deux de (très) "petits propriétaires" de cette oeuvre d'art.



Richard LEJEUNE 29/03/2013 09:09


     Crois-tu que Maecenias, cet homme politique romain proche du premier empereur - Auguste, et non César comme on le croit trop souvent qui fut assassiné bien avant que
l'institution impériale vît le jour ! -, ait un jour imaginé que sur la terre entière, d'une manière ou d'une autre, des millénaires durant il serait éternellement cité ?


 


     Et si, pour d'autres raisons, mais ressortissant finalement aussi au "don", il en était de même de Louvrepassion et d'EgyptoMusée, entre autres ...

Louvre-passion 01/04/2013 17:20



Beau sujet de réflexion, dans un autre ordre d'idée que reste t'il de l'oeuvre politique de l'empereur Auguste, rien ou presque. Alors qu'un jeune apprenti charpentier en Judée romaine a eu
l'influence que l'on sait.