Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

<

Une coupe offerte par le duc d’Orléans

Publié par Louvre-passion sur 29 Septembre 2011, 23:05pm

Catégories : #Généralités

A l’entrée des appartements Napoléon III on peut admirer cette belle coupe dans une vitrine. Il s’agit d’un prix offert par le duc d’Orléans pour la course hippique de 1841 à Goodwood en Grande-Bretagne.

Cette coupe de style néo-Renaissance porte un décor sur le thème du cheval. Sur le pied, deux hommes d’arme en costume médiéval tiennent un cartouche au chiffre du duc, plus haut une frise rappelle le tournoi de Lyon où Bayard se distingua pour la première fois. Au dessus, des médaillons montrent des cavaliers français, arabes, anglais et allemands. Les deux anses ouvragées s’achèvent par des chevaux cabrés retenus par des pages en costume médiéval.

Prix de courseLe modèle fut commandé au sculpteur Jean-Baptiste Jules Klagmann, la notice qui accompagne la coupe nous apprend qu’il fut payé 3.500 francs de l’époque pour ses modèles. C’est l’orfèvre François Durand qui réalisa la coupe sous la direction de Klagmann, il reçut 8.210 franc ce qui incluait la matière première, en effet il s’agit d’argent doré par électrolyse (une réaction chimique obtenue grâce à une activation électrique).

Ferdinand - Philippe d'Orléans (1810 – 1842) est le fils aîné du roi Louis-Philippe. En 1830 il commande un régiment qu’il entraîne dans la révolution pour aider les Parisiens insurgés, lors des « Trois glorieuses », les journées révolutionnaires qui portent Louis-Philippe au pouvoirs. Comme sa sœur, Marie d’Orléans c’est un amateur d’art qui consacre chaque année une partie de sa liste civile (son « salaire » de prince) au mécénat culturel. C’était aussi un grand amateur de courses hippiques, il parraine la société d’encouragement pour les races de chevaux et organise les premières coures à Chantilly où fut couru le premier prix du Jockey club en 1836. Il possédait une écurie et l’un de ses chevaux gagna la course de Goodwood en 1840, il s’engagea alors à envoyer un prix pour l’année suivante. La plaque sous la coupe indique ainsi la dédicace du duc d’Orléans.

Prix de course (1)

Ferdinand - Philippe d'Orléans mourut accidentellement en 1842. Les chevaux de sa calèche s’étant emportés, il voulut sauter de la voiture mais se fractura le crâne sur le pavé.

Commenter cet article

JA 02/10/2011 20:30



Bonjour, c'est une très belle pièce: heureusement que vous précisez bien qui est le fils de qui dans la royauté de France car je m'y perds souvent.


fin tragique pour F-P d'Orléans....


A bientôt


JA



Louvre-passion 11/10/2011 21:29



Eh oui, et pourtant on apprend plus les listes de rois à l'école...



Sylvie 01/10/2011 14:56



J'aime beaucoup ces explications détaillées sur une oeuvre.


Si le duc d'Orléans l'a offerte, comment se fait-il qu'elle soit dans les collections du Louvre ?



Louvre-passion 01/10/2011 16:58



C'est en fait le don d'un particulier, elle a du être offerte au vainqueur de l'époque puis passer de main en main, pour arriver au Louvre au XXIe siècle.



sav 30/09/2011 14:01



quel travail ! et le vainqueur l'emportait chez lui ???



Louvre-passion 01/10/2011 16:56



Sans doute puisqu'elle vient d(un particulier.



Articles récents