<

La réouverture du couloir des poules

Publié par Louvre-passion sur 14 Mai 2010, 00:05am

Catégories : #Curiosités

Si il y a un endroit que j’affectionne particulièrement c’est bien le « couloir des poules ». Au deuxième étage de l’aile Sully, dans la section des peintures française du XVIIIe siècle, la plupart des salles portent des noms de grands peintres (Restout, Boucher….) et, tout d’un coup, sur le côté on aperçoit un « couloir des poules ».

cartel couloir poules

Pendant plusieurs années je me suis posé la question du pourquoi de cette appellation. Bien sûr je savais que le musée avait hérité des dénominations du palais comme la salle des sept cheminées où la galerie d’Apollon, mais pourquoi un « couloir des poules » ?


C’est grâce au « Dictionnaire amoureux du Louvre » de Pierre Rosenberg – quasiment mon livre de chevet – que j’ai enfin eu une réponse.

Selon Pierre Rosenberg il y a trois explications possibles :

- l’endroit aurait été le logement du peintre animalier Pieter Boel, dit Boule (1622-1674),

- un occupant des ateliers d'artistes de la Cour Carrée y aurait élevé des poules,

- L’explication la plus probable est que ce couloir donnait au XVIIIe siècle sur la rue des Poulies, aujourd’hui disparue, située à I'emplacement de I'actuelle rue de I'Amiral-Coligny, devant la mairie du 1er arrondissement. Le nom actuel serait une déformation de « couloir de la rue des Poulies ».


couloir poules

 

Ce lieu, qui était fermé pour travaux depuis plusieurs années, est de nouveau ouvert pour ma plus grande joie. Si vous avez l’occasion d’y passer entrez dans ce couloir pour y admirer les pastels dont certains de Chardin. A chaque extrémité des ouvertures en œil-de-bœuf éclairent le couloir, si vous vous approchez de celui qui est côté sud vous pouvez profiter de la vue sur la Seine, le Vert galant et le Panthéon.


fenetre couloir poules

Commenter cet article

Richard LEJEUNE 14/05/2010



Bien qu'il me semble qu'effectivement tu aies déjà évoqué cet endroit, je ne le connais absolument pas. Je viens donc de regarder sur mon plan pour le situer avec précision.


J'aimerais cependant que tu éclaires ma lanterne sur quelques points :


1. En regardant les photos dont je dispose, il semblerait que ce couloir se trouve derrière le fronton triangulaire au-dessus de la façade de la colonnade. Est-ce exact ?


 


2. Je ne comprends pas très bien ton cliché : sont-ce des panneaux recouverts d'une sorte de toile sur lesquels sont accrochées les peintures ? Si oui, ces panneaux sépareraient-ils le couloir
des poules de la salle 43 ? Ou est-ce un mur "en dur" derrière ces oeuvres ?


 


3. Et ce tissu apparemment mal tendu en sa partie inférieure est-il définitif ou provisoire ? Car, honnêtement, au niveau du sol, cela donne l'impression d'être mal fini ... 


 


4. Qu'y a-t-il sur le mur face aux portraits que tu nous montres ? D'autres oeuvres ?    



FAN 14/05/2010



 J'opte aussi pour la 3ème explication!! BISOUS FAN



sav 14/05/2010



si la foule n'est pas trop compacte, on ira y faire un tour samedi soir...


question d'un autre ordre : pourquoi toutes ces barrieres à l'exterieur ? le Louvre devient de moins en moins abordable et photogénique... :-(



Vincent 14/05/2010



Très intéressant! J'y penserai en passant par là la prochaine fois, merci! :)



AD-Mary44 14/05/2010



Encore une découverte grâce à tes articles ; pourtant  j'ai passé de longs moments dans ce musée et comme je me sens ignorante. bien amicalement



Davidikus 16/05/2010



C'est aussi une des salles du Louvre que je préfère : pour le lieu ; pour le nom ; pour les oeuvres qu'on y voit.


Le dernier étage, celui des peintures françaises est déserté par les touristes. C'est tant mieux : la qualité des oeuvres présentées est exceptionnelle, et a peu à envier à la Grande Galerie des
Italiens mais on la voit mieux sans le tohu bohu des visiteurs venus apercevoir la Joconde.


http://davidikus.blogspot.com



amaryllis 16/05/2010



Rigolo ce nom... c'est toujours intéressant de découvrir l'origine des appellations ! Ceci dit j'aime beaucoup Chardin et il me semble qu'il y a des portraits assez connus dans ceux présentés !
Je suis certaine que tu connais le Louvres aussi bien sinon mieux que ceux qui y travaillent ! Bonne semaine



véronique 17/05/2010



J'irai bien volontiers me promener dans cette galerie. Merci pour ce partage fort intéressant, je vous invite à découvrir (modestement) mes aquarelles. Bon lundi



myriam 18/05/2010



Voilà qui est bien sympatique passez du vert galant au couloir des poules !!....



myriam 18/05/2010



Oups ! Passer "er" bien évidemment !



sieglind la dragonne 07/06/2010



Encore heureux qu'il n'y ait pas eu l'explication quasi graveleuse des zibelines à la cuisse légère... j'aurai bien vu pour ma part les galantes se faufilant par là, histoire de faire moins tâche
dans le décor une fois les sens des maîtres du lieux contentés et au lever du personnel de maison venu faire les poussières... m'enfin j'ai un esprit de corps de garde, tout le monde le sait hé,




provence.intemporelle.over-blog.com 12/06/2010



Je croyais que dans le "couloir des poules", étaient exposés des tableaux de courtisanes... bon, de "poules de luxe"


Et oui, nous somme comme ça... dans le midi !


Je suis confuse  ! ! !



Articles récents

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog