La première exposition payante

Publié le 10 Avril 2020

Ce 30 Frimaire an VIII, c’est à dire le 21 décembre 1799, Napoléon Bonaparte est depuis peu le nouveau maître de la France.
Pourtant ce n’est pas la situation politique qui passionne le public mais un évènement artistique.
Ce jour là, le peintre Jacques-Louis David présente au Louvre son dernier tableau, « les Sabines ». Mais ce qui fait le plus de bruit c’est qu’il a décidé que l’entrée serait payante. On avait jamais vu ça ! On connaissait bien sûr les « Salons », ces expositions organisée par l’académie de peinture et de sculpture mais leur accès était gratuit.

La première exposition payante

Pour 1,80 Franc de droit d’entrée les visiteurs peuvent admirer le tableau et en prime reçoivent un livret qui commente l’œuvre. Les Sabines resteront exposées jusqu’en mai 1805, David s’est donc fait un petit pécule pour sa retraite !
Dans le livret il s’explique sur l’entrée payante : Cela se pratique depuis longtemps en Angleterre et il veut faire du public le mécène du peintre pour que l’œuvre ne soit pas la « conquête d’un riche ».
A propos de la nudité des guerriers, David déclare « Je veux faire du grec pur. », il choisit donc de les représenter nus, comme ceux des sculptures de la Grèce antique.
Pour finir, si les Sabines ne vous disent rien, je vous résume brièvement l’histoire que raconte ce tableau.
Selon la légende, Rome fut fondée au VIIIe siècle avant notre ère par les jumeaux divins Romulus et Rémus, mais les premiers habitants n’étaient que des hommes. Pour trouver des femmes Romulus organisa une grande fête à laquelle furent conviés les Sabins, un peuple voisin. Au beau milieu des festivités les Romains enlevèrent des jeunes femmes. Les Sabins, furieux attaquèrent les Romains mais, tout à coup, les Sabines s’interposèrent entre les combattants qui finirent pas se réconcilier. C’est ainsi qu’au premier plan on voit, vêtue de blanc, la jeune Hersilie qui s’interpose entre, à droite, Romulus le roi des romains et à gauche, son père Tatius, le roi des Sabins.

Rédigé par Louvre-passion

Publié dans #Généralités

Repost0
Commenter cet article