Le musée Champollion

Publié le 8 Février 2017

Si vous passez dans les collections égyptiennes du premier étage vous avez sans doute remarqué ces salles aux décors de stuc, colonnes de marbre, ornées de plafonds décorés avec ces armoires vitrées plaquées d'acajou. Savez que cette partie du musée fut crée par Champollion ?

Le musée Champollion

Contrairement à une idée reçue aucune des pièces égyptiennes du Louvre ne provient de la campagne d'Égypte menée par Bonaparte en 1798 puisque son armée fut capturée par les anglais et les pièces archéologiques (dont la fameuse "pierre de Rosette") saisies comme prises de guerre.

 

 

L'histoire commence en 1822 quand, après des années de travail acharné, Jean-François Champollion perce le secret des hiéroglyphes. Auréolé de sa gloire il réussit à convaincre le roi Charles X de créer un département des antiquités égyptiennes et c'est le 15 mai 1826 que le roi signe aux Tuileries - à côté du Louvre - le décret le nommant conservateur.

Pour constituer le premier fond de la collection égyptienne du musée, Champollion persuade le roi d'acheter les 4.000 œuvres de la collection de Salt, consul d'Angleterre à Alexandrie. C'est l'architecte Fontaine qui réalise le décor et les armoires ornées de bronze doré, les peintures des plafonds sont confiées à des artistes célèbres à l'époque. Nouveauté pour l'époque, Champollion présente les collections dans l'ordre chronologique. En 1828 il peut enfin se rendre en Égypte. Pendant 19 mois il explore près de 50 sites, ses découvertes seront publiées dans les six gros volumes intitulés "Monuments de l’Égypte et de la Nubie". De retour en France il écrit à son frère "J'ai amassé du travail pour toute une vie !". Mais pendant les journées révolutionnaires de 1830 des émeutiers forcent les portes du musée et volent une partie des pièces.

Champollion meurt de maladie et d'épuisement en 1832 âgé de quarante et un ans, outre ses travaux de déchiffreur il a réussi à constituer un fond de 9.000 pièces. En 1997 lors de la rénovation des antiquités Égyptiennes les neuf salles dites du "Musée Charles X" ont été reconstituées telles que les avait inaugurées le roi en 1827 (hormis évidemment l'électricité et tout l'appareillage de sécurité) en hommage à l’œuvre du premier des égyptologues.

Le musée Champollion

Rédigé par Louvre-passion

Publié dans #Egypte

Repost 0
Commenter cet article