La Pietà de Villeneuve-lès-Avignon

Publié le 15 Avril 2016

« Piétà » signifie pitié ou compassion en Italien, ce terme désigne aussi une représentation de la Vierge portant sur ses genoux le corps de son fils mort, ce fut l’un des thèmes artistique les plus répandus en Europe au XVe siècle.

La Pietà de Villeneuve-lès-Avignon

La scène se passe après la crucifixion. Au centre la Vierge, les mains jointes, se lamente sur le corps de son fils qui repose sur ses genoux. Saint Jean retire délicatement les épines de la tête du Christ et Marie-Madeleine, un vase à parfum dans la main, sèche ses larmes. A gauche le personnage agenouillé et vêtu de blanc serait le commanditaire du tableau : le chanoine de l'église Saint Agricol d'Avignon. Les personnages principaux portent des auréoles avec leur nom. Le fond est doré pour marquer le caractère divin de la scène. Au sommet on lit cette inscription latine : «Ô VOS OMNES QUI TRANSITIS PER VIAN (M) ATTENDITE ET VIDETE SI EST DOLOR SICUT DOLOR MEUS », qui se traduit par « Ô vous tous qui passez par ce chemin, regardez et voyez s'il est douleur pareille à la mienne ».

Cette œuvre fut découverte en 1834 par Prosper Mérimée, qui était alors un jeune inspecteur des monuments historiques, au fond d'une obscure chapelle de l'église de Villeneuve-lès-Avignon dans le Gard. Resté longtemps anonyme, le tableau a été daté de 1455 et attribué à Enguerrand Quarton un peintre réputé du XVe siècle, originaire de Laon. Il est considéré comme un chef-d’œuvre par le traitement novateur pour l'époque du corps du Christ décharné, meurtri et raidi par la mort. Le tableau fut acheté en 1905 par les amis du Louvre pour être offert au musée.

Rédigé par Louvre-passion

Publié dans #Peinture et sculpture

Repost 0
Commenter cet article