Une salle du Louvre en 1823

Publié le 18 Mars 2016

En passant dans la salle des bronzes Grecs mon oeil a été attiré par un détail qui m'avait échappé jusqu'à présent. Il s'agit d'un tableau accroché dans un coin.

Un tableau ! Pourtant nous sommes loin du Département des peintures. Intrigué, je me suis approché pour découvrir qu'il s'agit d'une représentation de la salle telle qu'elle était en 1823, c'est à dire il y a presque deux siècles !

Une salle du Louvre en 1823

Le tableau, peint par Charles-Caïus Renoux, représente un évènement bien précis : la séance royale pour l'ouverture de la session des Chambres au Louvre, le 28 janvier 1823, au cours de laquelle fut annoncée l'expédition d'Espagne.

On voit à droite les parlementaires, des hommes vêtus de noir, et à gauche le public essentiellement des femmes en robes claires. Au fond le roi Louis XVIII, entouré de dignitaires, est assis sous un dais encadré de quatre colonnes. Une galerie surplombe la salle et on y distingue des spectateurs. En regardant le tableau il m'a semblé que la salle, outre les décors muraux qui n'existent plus, était bien plus grande à l'époque. Le cartel du tableau nous explique que l'architecte Fontaines avait fait supprimer dans les années 1820 un plafond pour accroître l'élévation de la salle et installer la galerie. En 1936 le plafond fut rétabli dans le cadre des travaux d'aménagement du musée. Finalement le seul élément de 1823 que l'on retrouve de nos jours est le décor du fond avec ses quatre colonnes au milieu desquelles le fauteuil de Louis XVIII avait été installé.

Une salle du Louvre en 1823

Vous vous étonnez peut être de cet usage d'une salle du musée du Louvre à des fins parlementaires.... En fait, même après la création du musée du Louvre en 1793 une grande partie du Palais resta pendant très longtemps occupée par diverses administrations et "lieux de pouvoir". Pour mémoire dans l'actuelle salle de la Joconde dite "salle des Etats" se tenait la rentrée parlementaire et Napoléon III y prononçait chaque année son "discours de l'Empereur". Quant au "Pavillon des Sessions" où se trouve l'antenne du quai Branly, il fut le siège de la municipalité parisienne jusqu'en 1883. Enfin n'oublions pas l'aile Richelieu qui abrita le ministère des finances de 1871 à 1989.

 

Rédigé par Louvre-passion

Publié dans #Peinture et sculpture

Repost 0
Commenter cet article