La stèle de Nefertiabet

Publié le 5 Février 2016

Cette stèle du Département des antiquités égyptiennes représente la princesse Nefertiabet, c'est à dire la « Belle d'Orient », recevant des offrandes funéraires. Selon les égyptologue Nefertiabet était la fille ou la sœur du pharaon Khéops, celui qui a fait ériger la grande pyramide.

La stèle de Nefertiabet

La stèle est datée de la 4e dynastie (2590 – 2565 avant J.C.) elle a donc au moins 4.581 ans, pourtant ses couleurs sont encore vives. La princesse est vêtue d'une robe qui ressemble à une peau de félin, elle est assise sur un tabouret à pied de taureau et tend la main vers une table chargée d'offrandes.

                                      

Au dessus de la princesse on lit son nom, les hiéroglyphes se lisent de droite à gauche et se transcrivent « Sat nesou Nefertiabet » ce qui se traduit par « La princesse Nefertiabet », c'est la forme rectangulaire de la stèle qui fait office de cartouche pour le nom de la princesse.

A droite du nom de la princesse les produits de beauté et la nourriture qui accompagneront la princesse dans l'au-delà : Encens, onguents, fard vert, fard noir, figues, fruits, liqueur de date, vin, gâteau de jujube (une sorte de datte). Tout autour de la table des représentation de nourriture : pièces de bœuf, pains, volailles, cruches de bière.

Sur la partie droite de la stèle un tableau dresse une monumentale liste d'étoffes, jugez plutôt : lin « idemy » 1.000 pièces d'une surface de 100 coudées, puis 90, 80 et 70 coudées, étoffes de lin « secherou » 1.000 pièces d'une surface de 100 coudées, puis 90, 80 et 70 coudées, étoffes de lin « âaou » 1.000 pièces d'une surface de 100 coudées, puis 90, 80 et 70 coudées. La coudée était une unité de longueur de l'ancienne Égypte égale à 52 centimètres environ, le fait la multiplier à chaque fois par mille donnait l'assurance à Nefertiabet de ne pas manquer de vêtements dans l'autre monde.

Pour finir et être tout à fait honnête j'ai trouvé la traduction de cette stèle dans l'ouvrage « La voix des hiéroglyphes » de Christophe Barbotin et Didier Devauchelle aux éditions Khéops.

Rédigé par Louvre-passion

Publié dans #Egypte

Repost 0
Commenter cet article

Nefertiabet 11/10/2016 03:14

Thanks! Em hotep ek na!

Giza Westfield
(G1225)
24.25 11×05m
nfr.tj; bt
nfr.t i3bt.t
Beautuful One of the East

FAN 06/02/2016 18:12

Je viens de lire qu'elle fut aussi "prêtresse" (costume) On constate qu'elle fut vraiment soignée pour l'au delà !!Magnifique stèle !!Merci à toi Bisous Fan